Le style de mode.

Styliste vu par EL HADJI ANNE

le styliste est le partenaire que l’entreprise s’adjoint pour l’orientation, l’élaboration, la création d’un ou plusieurs produits, ce modèle pouvant être unique, dans le cas de la haute couture (on parle plus de créateur que de styliste) ou fabriqué en série par des stylistes industriels.

Le styliste travaille a long terme, voyageant fréquemment a l’étranger, pour visiter salons et expositions, il doit rester a l’affin des tendances de la mode et tenir compte des phénomènes de  société et des événements politiques ou culturels. Un an environ avant la sortie d’une collection, il propose un catalogue de modèles, sous forme de croquis, complétés par des échantillons de matériaux, des gammes de coloris, des annotations techniques.

Il doit être capable d’intervenir dans les domaines du marketing, du commercial et de la technique. En contact direct avec le chef de produit, il travaille aussi en étroite collaboration avec le modéliste qui réalise les prototypes et avec la mécanicienne - modèle. Il peut participer aux opérations de contrôle tout au long de la production et reste en relation avec la fonction d’industrialisation afin de déterminer le prix de revient prévisionnel du produit.

Le styliste n’est pas seulement un artiste : environ 15 % de son temps de travail est consacré à la création pure ; le reste étant, essentiellement, de travail technique et du marketing.

Un travail d’équipe assisté par ordinateur Les stylistes sont indépendants ou salariés. Ils peuvent :

Etre  intégrés à une entreprise. C’est le cas des maisons de haute couture qui ont les moyens de recruter un styliste à temps plein ;

Faire partie d’un bureau de style. C’est une petite entreprise de création, qui peut regrouper des stylistes de différent domaines : tissus, vêtements, spécialisés : lingerie, poupées…

Concernant les vêtements ; les stylistes sont souvent spécialisés : homme, femme, enfant, layette, vêtements de sport, cuir… Le bureau de style travaille sous contrat pour différentes entreprises ;

Travailler en indépendant (free-lance), à domicile, au coup par coup, Le travail est alors moins régulier, La prestation peut s’arrêter à la création des tendances ou des modèles, sans suivi de la production.

Les stylistes se regroupent en comités de coordination charger de dégager les grandes tendances de la mode, Ils sont alors équipé de moyens techniques leur permettant la consultation à distance de banques de données : reportages, photos, documents, tissuthèque, filmothèques… et de constituer leur propres documentation.

Que ce soit dans le bureau d’études d’une entreprise ou à la tête de sa propre PME, le styliste travaille en équipe, en rapport constant avec coloristes, informaticiens, spécialistes du marketing…Il peut être lui-même chef de produit.